Jamais Contente de Jenazy - 1899

A la fin du 19ème siècle et lors du 20ème qui suivit, la propulsion alternative aux moteurs à explosion "Bau de Rochas" et "Diesel" débutat par la vapeur (sur le modèle des locomotives). Peu de voitures à propulsion vapeur furent produites, ce fut plutot l'apanage de véhicules agricoles ou de travaux publics.
Deux voies furent explorées, la propulsion ELECTRIQUE, et la propulsion par TURBINE (en général une turbine d'hélicoptère).

La propulsion ELECTRIQUE

La première voiture électrique fut la "JAMAIS CONTENTE" constuite en 1898 par Camille Jenatzy, Elle s'adjugea en 1899 le record de vitesse électrique à 105 km/h à Achères près de Paris.
La seconde production fut l'oeuvre de Ferdinand Porsche qui produit en 1898 la LOHNER P1 électrique puis en 1900 la LOHNER SEMPER VIVUS" qui était une voiture à énergie mixte (Hybride) à moteur thermique et électrique (moteurs électriques intégrés dans les roues avant).
En 1931 Ettore Bugatti construit la BUGATTI 56, sorte de petit Duc électrique, le but étant de l'utiliser pour ses propres déplacements dans son usine. Il en produisit 10 exemplaires.
En 1941 l'Ingénieur Français Jean Albert Grégoire développa pour la Compagnie Générale Electrique et Tudor (constructeur de batteries) la CGE TUDOR qui fut produite à 200 exemplaires.
En 1942 ce fut la STELLA RCA constuite par Les Forges et Ateliers de Lyon.
Début 1970 J.A.Grégoire récidive et produit la GREGOIRE-CHARBONNEAUX
Bien d'autres voitures électriques ont été produites en France et à l'étranger, mais elles avaient contre elles, leur faible autonomie , et un prix trés élevé parfois 3 à 4 fois plus qu'un véhicule thermique équivalent.

La propulsion par TURBINE

La première voiture à turbine fut la ROVER JET 1 produite en 1952. En 1953 J.A. Grégoire développe la SOCEMA GREGOIRE.
En 1956 Renault produit un concept car l'ETOILE FILANTE, et l'utilise à des fins publicitaires entre autre en s'attaquent au record de vitesse sur le lac salé où elle atteignit la vitesse de 308.80 km/h.
On trouve ensuite l'oeuvre conjointe de Rover et BRM avec la ROVER BRM LM qui participa aux 24 h du Mans en 1963, 64 et 65.
Mis à part la Rover Jet 1 destinée au grand public, toutes les productions étaient orientées vers la compétition, ce fut notamment le cas pour la série Indy-Car où la plupart des courses se déroulaient sur ovale. On verra alors quelques productions comme la STP PAXTON TURBOCAR en 1967, puis en 1968, la SHELBY INDY 68 et la LOTUS 56, mais rapidement la série Indy interdisit la propulsion par turbine.
C'est également en 1968 que fut produite la HOWMET TX, qui participa à diverses courses sport-prototype dont les 24 h du Mans. Ce fut le seul véhicule à turbine qui remporta une épreuve.

Depuis ces expériences, seule la propulsion electrique s'est développée et commence à progressser fortement, par contre la propulsion par turbine hors véhicules trés spéciaux de records n'est plus d'actualité.

Galerie Photos : Cf. Album n° 1090 =>  Electricité & Turbine